Autoroute Ferroviaire Alpine : confirmation des avancées par le Premier Ministre

C’est un dossier majeur pour nos vallées polluées : transférer sur les trains le maximum de camions (“ferroutage”) pour permettre le « report modal » de la route vers le rail du trafic de marchandises.

Dans un premier temps sur la ligne historique du Mont-Cenis. Mais l’expérimentation de l’Autoroute Ferroviaire Alpine (AFA) depuis Aiton trouve ses limites dans le court trajet entre Aiton et Orbassano, et dans le fait que les camions traversent quand même nos agglomérations savoyardes !

Depuis mon élection en 2012, j’ai interrogé à plusieurs reprises le Gouvernement, pour m’assurer que le dossier avançait bien, tant en France qu’en Italie. Le Premier Ministre, Bernard Cazeneuve, vient de confirmer le lancement le mois prochain de la consultation pour trouver un nouvel opérateur pour les prochaines années, avec extension si possible de l’AFA jusqu’à la région lyonnaise.

Dans un second temps, et comme cela se fait en Suisse, l’AFA trouvera sa pleine utilité et sa totale efficacité dans un passage sous le tunnel de base du Lyon-Turin. Pour autant que les Français choisissent un Président de la République qui veuille respecter les engagements internationaux de la Nation, et qui n’arrête pas un chantier si important pour nos vallées et pour la Savoie. Personnellement, ce sujet est aussi un axe fort de mon choix le 23 avril en faveur d’Emmanuel Macron.

Retrouvez ci-dessous mon communiqué en date du 13 avril, suite au courrier que le Premier Ministre m’a fait parvenir.

L’Autoroute ferroviaire alpine passe la seconde !

Dans un courrier daté du 12 avril, Bernard Cazeneuve, Premier Ministre, me confirme que l’autoroute ferroviaire alpine (AFA) sera bien confortée et rendue plus opérationnelle dès l’an prochain. Avec plusieurs avancées notables :

  • le lancement dans les jours qui viennent de l’appel d’offres pour la mise en concession de ce service dans sa dimension pérenne et non plus expérimentale ;
  • l’implantation à Vénissieux d’une nouvelle plate-forme d’embarquement des poids-lourds ;
  • enfin, le doublement du nombre de sillons mis à disposition de l’AFA.

Cette étape de plus est un préalable indispensable au développement du ferroutage et à la diminution drastique de la pollution atmosphérique dans nos vallées alpines de Savoie et de Haute-Savoie. C’est une bonne nouvelle pour nos territoires, et une mesure concrète pour soutenir le report modal des marchandises de la route vers le rail !

PJ : Courrier de Monsieur le Premier Ministre Bernard CAZENEUVE